La journée de la gentillesse, ça devrait être tous les jours!

Je lisais ce matin le commentaire d’une « amie » sur Facebook et je l’ai trouvé tellement pertinent que j’ai décidé de le partager ici.


Esther Pelchat écrit ceci…

Novembre est un mois de grisaille et de noirceur. Cela pèse lourdement sur le moral de plusieurs d’entre nous. Qu’à cela ne tienne, quelqu’un aura eu la merveilleuse idée de décréter le 13 novembre journée de la gentillesse.
Vous l’aurez deviné, si aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de cet événement, car c’en est un, c’est parce que les règles de l’étiquette, de la politesse et de la courtoisie font de nous des personnes plus gentilles. L’amabilité est une qualité très convoitée, mais fortement altérée par le temps qui nous presse, tous. Reléguée au second rang, elle fait place à l’impatience, à l’intolérance et à l’indifférence.
Nous ne tolérons pas que quelqu’un hésite à un coin de rue, comme si nous devions tous avoir un GPS dans le cerveau. Nous sommes trop pressés pour laisser passer un piéton. Nous n’offrons pas d’aide à un collègue qui est débordé, même si nous sommes personnellement dans une période moins occupée.
Qui ne rêve pas d’évoluer dans un monde où tout un chacun se soucie de l’autre au point de lui démontrer son estime et sa considération ? Par les temps qui courent, la gentillesse n’a malheureusement pas la cote auprès de tous. Les perceptions ont changé à tel point que la gentillesse est souvent interprétée comme du « tétage ». Quel dommage !
Aujourd’hui, si nous nous donnions tous comme objectif de faire un effort supplémentaire pour être gentils, imaginez comment cette journée sera plus agréable ! Avec votre plus beau sourire, dites à la vieille dame qui essaie de trouver sa petite monnaie au fond de son sac à main qu’elle peut prendre son temps. « Prenez tout votre temps, madame. Je ne suis pas si pressé… » Vous serez surpris du résultat. Non seulement vous sera-t-elle reconnaissante, mais la pression en moins, il se pourrait qu’elle réussisse sa manœuvre plus rapidement. N’hésitez pas à encourager un collègue ou même à lui donner un coup de main (si vous en avez le temps, bien sûr), il aura possiblement le même réflexe lorsqu’il vous verra dans cette même situation.
Rappelez-vous que nous répondons instinctivement à un sourire par un sourire, et que la gentillesse appelle la gentillesse. Tout le monde y gagne.
Osons la gentillesse!
Les bonnes manières et la gentillesse précèdent les bonnes relations… En fait, elles y mènent!

Je vous propose de poser des gestes gentils chaque jour. De sourire plus au gens qui vous entourent et qui croisent votre route. D’ouvrir la porte à une personne qui a les bras pleins. De céder votre place dans le bus à une personne qui a l’air fatiguée…


Soyez un peu plus gentil… chaque jour!


Le monde sera plus beau grâce à vous!


Rire, joie et santé

Linda

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez pas les billets de Linda en vous abonnant! Courriel Abonnez-moi