Mon roadtrip à Zion, Illinois

Wooooooooohooo! C’est ce que je me disais en partant de la maison le 5 octobre dernier alors que je prenais la route vers Zion, Illinois – à environ 90 minutes au nord de Chicago – où j’offrais un atelier corporatif pendant la conférence américaine de yoga du rire.
Pour diverses raisons, prendre l’avion ne s’avérait pas une option pour moi cette fois-ci. Alors que je parlais de ça avec une amie, je regardais distraitement les distances sur Google Maps et tout à coup, je me suis mise à penser que 13 heures de route, ça n’était pas SI LONG que ça! Pour moi qui suis dans la voiture fréquemment pour me rendre vers les groupes avec lesquels je travaille (offrir des conférences, des formations, des ateliers et des retraites ça se fait rarement à mes bureaux mais plutôt chez les clients), ça semblait soudain presque « juste à côté de moi »!

C’est donc avec tout mon matériel dans le coffre de la voiture, des provisions de collations et de repas légers dans la glacière (également dans le coffre), ma carte routière bien en vue, une série de livres audio, de la musique entraînante dans mon iPod et de quoi m’hydrater que j’ai pris la route allègrement à 7h15 du matin. Premier arrêt, Ottawa pour y prendre 3 jeunes femmes qui co-voituraient avec moi jusqu’à Toronto. Quelles belles personnes j’ai eu la chance de découvrir! Grâce à elles et à nos échanges, j’ai pu ajouter quelques titres à la liste de « films drôles à regarder en cas de besoin » mais aussi, j’ai pu rire aux éclats et surtout faire presque 5 heures de route s’en trop m’en rendre compte tellement la compagnie et les discussions étaient intéressantes!

Deuxième arrêt, Toronto. Puis direction USA via Sarnia.

Je pense sincèrement que les douaniers n’ont pas souvent à interroger des personnes aussi de bonne humeur que je l’étais cette journée-là! Il faisait beau soleil, je venais de m’émerveiller devant les innombrables éoliennes entre London et Sarnia (sérieusement! À perte de vue ces géants se dressaient devant ma vue!) et je planais! J’ai même réussi à faire rire le jeune homme qui me questionnait sur ma destination finale et la raison de mon voyage!
Ma préoccupation une fois aux USA était de trouver un endroit INTÉRESSANT où passer la nuit. Pas trop loin de Chicago où je rencontrais un ami le lendemain pour bruncher mais pas non plus trop près car plus je roulais dans le Michigan, plus je constatais que cet état est sans doute le paradis des chasseurs de chevreuils… j’en ai vu au moins 10 près de la route, les pattes en l’air, morts d’une collision avec des véhicules! Et j’ai établi mon choix pour dormir à… KALAMAZOO! Cool nom n’est-ce pas?! J’ai choisi l’endroit où j’allais dormir en fonction du nom de la ville! Pas mal plus intéressant de rire « J’ai passé la nuit dans un hôtel à Kalamazoo » plutôt que « j’ai dormi à Flint » vous ne trouvez pas? HAHAHA!

Je me suis rendue à Chicago sans problème, j’ai trouvé le restaurant où je rencontrais mon ami – j’ai même trouvé un stationnement juste devant l’établissement EN PLEIN CENTRE-VILLE alors que tout le monde me disais que je n’allais pas pouvoir garer ma voiture dans ce secteur! J’ai eu le temps de me dégourdir les jambes avant notre rendez-vous puis je suis repartie en direction du « resort » où avait lieu la conférence.

Quel weekend les amis! Ça m’a fait le plus grand bien! Je vous reparlerai des exposés du Dr Michael Miller, cardiologue et professeur à L’Université du Michigan mais aussi auteur du livre Heal your Heart (que je recommande à tous!!!) et de celui de Dr Sarah Mulukutla, neurologue qui nous a parlé de neuroplasticité.

Le dimanche après-midi, je devais reprendre la route vers Gatineau où m’attendait un gros paquet de travail clérical et des clients en attente.

Mais, vous vous en douterez, je n’avais ni le courage, ni l’énergie de me rendre très loin. D’autant plus que je voulais faire un saut dans le magasin Trader Joe’s de Grand Rapids qui était en quelque sorte « sur mon chemin »! J’ai donc choisi un endroit avec un nom intéressant pour m’y reposer le dimanche soir: Paw Paw! Vous avez bien lu! Une ville du Michigan porte ce nom! Paw Paw! Je ne peux pas dire que j’ai aussi bien dormi qu’à Kalamazoo mais j’y ai autant ri! Avec la dame de la réception à mon arrivée (qui n’en revenait pas que je fasse toute cette route toute seule!) , avec les deux préposées à l’accueil le lendemain matin à qui j’ai dit que je m’étais « sentie chez-moi à entendre le voisin de ma chambre ronfler toute la nuit » et qui ont éclaté de rire, avec les 3 femmes qui prenaient leur petit-déjeuner et qui se sont elles aussi mises à rire en entendant mon commentaire, avec les deux femmes du Trader Joe’s qui m’ont consolée de devoir repartir bredouille de mes deux produits préférés (d’ailleurs je remercie Fran pour le super sac de noix qu’elle m’a gentiment offert en cadeau). Jusqu’au douanier qui m’a accueillie avec un grand sourire (OUI!!! C’EST POSSIBLE!) en me demandant si j’avais quelque chose à déclarer – cigarettes ou alcool… à quoi j’ai répondu en riant « Grand Dieu, je ne fume pas et ce que j’ai de plus proche à l’alcool est cette bouteille vide de kombucha qui était très fort!!

Toutes les personnes sur ma route m’ont accueillie avec le sourire et toutes se sont permis de rire avec moi! Jusqu’à Kingston où je me suis finalement arrêtée pour m’étirer et prendre un breuvage chaud avant de reprendre la route. Je devais avoir l’air un peu fatiguée car le jeune homme au comptoir me dit doucement « Vous avez l’air fatiguée… longue journée? Vous allez loin encore? » Vous savez ce que j’ai répondu? « Ce n’est pas où je vais qui est drôle, c’est d »où je viens! HAHAHA! » Je pense que je l’ai impressionné lui aussi!

Ce que je retiens de cette belle aventure:
* Préparez-vous à vivre des choses agréables et elles arrivent!
* De l’eau, de l’eau pétillante, du café, des collations et des repas légers qui peuvent se prendre en conduisant ou en regardant le paysage, c’est bien pratique!
* Trouver un endroit pour dormir avec un nom rigolo, c’est un excellent critère car ça rend une histoire plus chouette à raconter!
* De la bonne musique pour se réveiller et chanter (et danser dans la voiture!), c’est essentiel.
* Si le GPS de téléphone refuse de donner les bonnes directions, les cartes routières de papier sont vachement parfaites pour ça!
* Il se trouvera toujours des personnes gentilles et souriantes sur votre route si vous demandez d’en croiser.
* Pour certains, c’est de la folie que d’envisager un trajet pareil. Pour d’autres – dont je suis – c’est une aventure qui fait sourire!

Vous vivez des expériences semblables vous aussi? Dites-moi…

Rire, joie et santé
Linda

p.s. J’ai même rebroussé chemin pour prendre cette photo!  Vous en voyez beaucoup des noms de rue comme Gangster Rd?! hahaha!

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez pas les billets de Linda en vous abonnant! Courriel Abonnez-moi