Articles

J’ai rencontré l’avocate!

J’ai une histoire abracadabrante à vous raconter. J’ai rencontré l’avocate!

Pas n’importe quelle avocate mais bien celle dont il était question dans l’article que j’ai lu alors que j’attendais mon tour pour mon soin  de physiothérapie en 2003. OUI!  Celle-là même en personne à qui je dois mon rayonnement actuel avec le yoga du rire! (si ça ne vous dit rien, allez écouter ceci et vous comprendrez mieux)

Imaginez ma joie

Le weekend dernier, j’étais maitresse de cérémonie pour la conférence de yoga du rire canadienne qui avait lieu à Canmore en Alberta. Gros boulot qui me demandait concentration, énergie, dynamisme et… préparation. Trois jours à échanger, inspirer, rire-rire-rire, connecter. Bref, c’était formidable! (et fort fatiguant!)

J’étais un peu à l’écart, à une table en train de finir de préparer la présentation de la prochaine intervenante quand j’ai eu une épiphanie.

Une belle femme était assise à une table près de moi. Je regarde son nom sur sa cocarde: Catherine Lawrence, Toronto, « chicken lady »…

J’ai levé les yeux vers elle et j’ai simplement dit à voix basse : « Are you a lawyer? »

Quand elle a dit oui, je me suis levée et l’ai prise dans mes bras! (Je crois que c’était la première fois qu’elle se faisait faire un câlin après avoir dit qu’elle était avocate! HAHAHA)

La belle blonde de l’article. Celle qui avait arrêté de pratiquer le droit pour offrir des programmes de rire dans les entreprises! C’était ELLE.

J’étais en présence de LA femme par qui mon histoire d’amour avec le yoga du rire a commencé!

Pensez-vous que j’étais incrédule de me retrouver devant celle qui tenait une cuiller de bois d’une main et un poulet de caoutchouc de l’autre sur la photo de la revue, 21 ans plus tard?  OH QUE OUI!

J’étais surtout reconnaissante de pouvoir lui dire directement à quel point cet article avait changé le cours de ma vie.

L’impact de nos actions

Avez-vous déjà pensé que chacun de nos gestes peut avoir un impact sur une ou plusieurs personnes sans même que nous le sachions?

  • Vous regardez un vêtement au magasin et hésitez à l’acheter. Finalement, vous ne le prenez pas. Une personne passe après et voit ce qui pourrait être le cadeau parfait pour son enfant et l’achète et fait un heureux.
  • À l’épicerie, vous laissez passer devant vous une personne qui n’a que deux articles à payer. Cette personne sort du magasin et sourit aux gens qu’elle croise. L’une d’elles traverse un moment difficile mais le sourire de cette inconnue lui réchauffe le coeur.
  • Les courtes vidéos que je verse sur les réseaux sociaux traversent les océans et font du bien à d’innombrables personnes!
  • INSÉREZ VOTRE EXEMPLE À VOUS…

Ça nous a fait du bien à toutes les deux de savoir que l’autre personne existait.

Dans mon cas, de savoir que la personne pour qui j’avais de la gratitude était bien là avec moi.

Et dans le sien, que cet article ait non seulement permis à la femme que j’étais de remettre du rire dans sa vie mais aussi qu’elle ait permis d’aider une multitude de personnes à travers le monde à se sentir plus joyeux à travers mes actions.

L’effet domino!

Tout comme « les ronds dans l’eau » qui vont de plus en plus loin. Un écho joyeux qui se répand dans le monde. Même si on ne le VOIT pas, il est bien là!

Alors ne vous privez pas de rire, de sourire, de respirer. Vous ne savez pas le nombre de vies qui seront impactées de ces actions toutes simples et bienfaisantes.

MERCI à Catherine Lawrence!

Et merci à vous qui me lisez.

HAHAmaste

Rire, joie et santé

Linda