Sourire avec un masque?

Avez-vous remarqué que c’est plus difficile de voir un sourire avec un masque? La moitié du visage est couverte et il ne reste que les yeux pour déceler l’expression faciale.

Lorsque nous croisons des gens en marchant dans les rues ou les parcs, nous gardons nos distances – ce qui, d’une part, nous fait nous sentir plus en sécurité, mais, d’autre part, nous éloigne aussi émotionnellement. Chaque fois que je marche, je remarque que la plupart des gens marchent en regardant par terre… comme si le fait de se regarder allait être un élément de contamination!

Si la science étudie l’impact des masques pour réduire la propagation du COVID, elle étudie aussi l’impact du sourire chez les humains. Masque et sourire… Comment concilier les deux ?

Partager un sourire, ça créé un lien. Ça envoie un signal de réconfort et de chaleur humaine – ce dont nous avons grandement besoin en ce moment. Masque ou pas!

Le fait de sourire à une autre personne active des changements physiologiques en déclenchant les neurotransmetteurs associés au bien-être. Parmi ceux-ci figurent l’ocytocine – l’hormone de l’amour, qui circule lorsque nous ressentons une connexion partagée -, les endorphines qui favorisent un sentiment d’aisance et de calme, et même la sérotonine – toutes ces magnifiques hormones également antidépresseur naturel, qui s’activent lorsque nous nous sentons bien dans notre peau, que nous rions ou que nous pensons à certains bons moments de notre journée.

À l’heure actuelle, ce repère visuel est encore plus important que jamais, car beaucoup d’entre nous ne vont pas bien. L’automne est là, les journées sont plus courtes et nous nous préparons – au Québec du moins – à « entrer dans nos grottes » pour l’hiver. Plusieurs souffrent de dépression saisonnière et voient arriver novembre avec appréhension.

Lorsque nous nous sentons isolés socialement ou privés de contacts humains, sourire devient un lien essentiel avec la vie normale. Sans nos moyens habituels d’interaction sociale, dont le sourire constitue une part importante, nous courons inconsciemment le risque de recâbler notre cerveau à la peur et à l’anxiété. Ceci est particulièrement préoccupant chez les enfants, en raison de l’élasticité de leur cerveau et de la formation rapide de leurs neurones.

La recherche a déjà établi un lien entre l’impact négatif du manque de partage du sourire et ce qu’on appelle le « bonheur subjectif » – y compris chez les personnes qui ont recours au Botox, car il restreint les mouvements du visage, supprime les rides du rire ou du sourire. Intéressant n’est-ce pas?

Alors comment pouvons-nous nous assurer que nous recevons toujours notre dose quotidienne de bonheur et de connexion tout en portant un masque ? Comment pouvons-nous, pour le bien des enfants et des jeunes, trouver des moyens d’exprimer notre sourire ?

Même si nos bouches sont cachées, nous pouvons toujours partager une certaine intimité entre nous.

Nous devons sourire plus largement – à tel point que nos yeux s’illuminent.

Un sourire sincère déclenche toute une série de changements dans notre cerveau et dans notre système nerveux autonome. Nous sommes alors plus détendus donc moins anxieux.

À votre sourire, vous pourriez aussi ajouter un petit geste complice. Faites un signe de la main, un clin d’oeil ou levez les sourcils de façon amicale. Trouvez d’autres moyens créatifs d’exprimer votre sourire ; fabriquez un masque avec un sourire peint à la main ou une décalque comme celui que m’a offert ma cousine Joëlle (d’ailleurs, je vous invite à écouter l’épisode de l’Élément JOIE où elle est mon invitée. Vous entendrez le sourire dans sa voix). Portez un masque avec une partie transparente. Souriez très largement!

Et « surveillez » les gens. Faites preuve d’encore plus de bienveillance les uns envers les autres. Lorsque nous sommes masqués, notre capacité à sentir si quelqu’un va bien peut également être masquée.

On ne voit pas votre visage?  Profitez-en pour sourire TOUT LE TEMPS!  Vous ne serez pas bizarre au milieu d’une foule puisque … vous portez un masque par dessus votre sourire!  Faites sourire vos yeux!  Et dites-moi si vous sentez la différence la prochaine fois que vous prendrez l’air ou que vous serez dans un lieu public en portant fièrement votre sourire sous votre masque!

C’est un fait!

Rire, joie et santé

Linda

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.