Placer les choses en perspective

Rien de tel que rire avec des enfants pour replacer les choses en perspective! J’en ai fait l’expérience samedi alors que Rossana Bruzzone, la belle pétillante de Neige en couleurs, m’invitait à offrir des mini-séances de yoga du rire sous une yourte chauffée au parc Ignace Bourget à Montréal.

Quel cadeau!

Je vous place en contexte.

Lever du rideau sur la scène…

Vendredi matin, à mon réveil, mauvaise surprise: mon site avait été piraté après avoir subi une tentative de rapt! Panique en résidence! PAF! Branle-bas de combat pour protéger mon travail, modifier les mots de passe, m’assurer que tout était ok… C’est assez un cauchemar tout ça.

Que quelqu’un tente de déménager un site sur un autre serveur – et donc d’en bloquer l’accès – c’est un scénario des plus angoissants et une catastrophe. Difficile de concevoir qu’une personne se réveille le matin en se disant: qui voler aujourd’hui? Mais ça existe! Hélas…

Je devais partir vers Montréal vendredi au cours de la journée mais, tout ça m’ayant passablement bouleversée, je décide de prendre la route le lendemain matin… et en regardant les prévisions météo, j’ai constaté qu’on nous annonçait encore 10 à 15 cm de neige et de pluie… Déplacement et participation remis en question. Sécurité avant tout.

Lendemain matin, soleil et à peine ½ cm de neige au sol! Et c’est parti vers Montréal!

Sans le savoir, je me dirigeais vers un coin de paradis… pas un lieu physique non – tout était glacé, mouillé et trop venteux pour que ce soit agréable de rester dehors à mon arrivée. Non, c’était un coin de paradis pour le coeur! Pour l’amour, la complicité, la simplicité, la candeur…

Une yourte c’est rond!

Déjà là, c’est rigolo!

Quelques familles étaient installées aux tables, à dessiner, à bricoler… des affiches colorées faisant la promotion de la santé, de la joie, du bonheur durable aux « murs ».

Au début, pas beaucoup de participants. Je devais d’abord faire quelques exercices de yoga du rire avec un enfant à la fois, puis faire une séance avec un groupe parents-enfants.

Parce que Rossana lui a suggéré de venir à moi, j’ai donc commencé par rire avec un beau garçon de 7 ans, aux yeux pétillants et bleus comme le ciel! Il était accompagné de son père, de son petit frère et de ses deux soeurs mais il est venu seul pour rire avec moi pendant que les autres faisaient un bricolage pour la parade du bonheur du lendemain.

Mon nouvel ami était réservé mais il faisait les exercices de bon coeur. Et l’exercice qui a semblé lui plaire le plus était… le rire des pleurs! Il ne riait pas fort mais il riait sincèrement. HO HO HAHAHA était dit avec enthousiasme!

Même chose pour la petite fille qui est venue me trouver après quelques minutes. Jolie fillette de 6 ans dont la couleur préférée est turquoise et qui respirait le parfum de sa fleur préférée… turquoise! « Même si une fleur turquoise ça ne sent pas très bon, c’est tellement joli! » (Ses paroles à elle!)

Finalement, des familles sont arrivées et nous avons débuté une séance joyeuse sous la yourte!

Un petit miracle…

Premièrement, ma morosité du matin s’est envolée rapidement avec le premier sourire échangé avec le petit garçon au début de l’activité. Mais c’est en retournant vers ma voiture que j’ai prêté attention à mon ressenti du moment.

Une immense gratitude envahissait mon coeur. Reconnaissante d’avoir eu la joie d’être TOUCHÉE au coeur par la simplicité, le naturel, l’authenticité de ces enfants. Sans chercher à forcer, leurs yeux parlaient fort et DISAIENT la joie! L’espoir! La foi! Foi en un monde de bonté, de beauté, d’aide, de pureté…

Vous dire à quel point ça m’a fait du bien. À quel point ça m’a sortie « de ma tête » d’adulte! Je me suis sentie légère et loin des responsabilités de grande personne sérieuse et stressée pendant ce moment de grâce.

Pendant un moment, j’ai cru très fort que le monde est beau et que tout est possible!

Je le sais que le monde est beau mais à ce moment, c’était une CERTITUDE ASSURÉE. Pendant ce moment…

Et si nous le faisions durer ce moment? Si nous cultivions cet état d’ouverture, d’abandon, de jeu, d’espoir… et surtout de bienveillance

On le fait?

Rire, joie et santé

Linda

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez pas les billets de Linda en vous abonnant! Courriel Abonnez-moi