Articles

Une citation très vraie

La semaine dernière, je participais à plusieurs événements de type réseautage. Au cours de l’un de ceux-ci, une des intervenantes a dit une phrase qui m’a fait réaliser le chemin parcouru. Fais-le et fais-le jusqu’à ce que tu le fasses bien.

Fais-le… encore et encore et encore et encore. Jusqu’à ce que tu réussisses à bien le faire.

C’est tellement vrai!!

Pensez-y. Quand un enfant apprend à marcher, il tombe, et tombe, et tombe encore! Est-ce qu’il se décourage et cesse d’essayer de se lever et d’avancer?  PAS. DU. TOUT!  Il continue… jusqu’à ce qu’il réussisse!  C’est son but et il CONTINUE!

Eh boy… le nombre de fois où j’ai essayé de faire quelque chose et, parce qu’au deuxième essai je n’avais pas les résultats escomptés, j’arrêtais… C’est fou!

Persévérance ou entêtement?

S’il y a une chose que je sais, c’est bien qu’il est facile de se décourager après quelques essais infructueux. Pas que je baisse les bras quand quelque chose ne réussi pas mais plutôt que je ne sais pas si je me situe au niveau de la persévérance ou de l’entêtement! Petite nuance mais elle est de taille.

 

Selon moi, la persévérance nous permet d’atteindre nos objectifs, de réaliser notre potentiel, de réussir des choses auxquelles nous croyons. La définition que j’ai trouvé sur le web dit essentiellement ceci: Mettre en oeuvre sa volonté, user de patience pour poursuivre une action malgré les difficultés, pour rester ferme dans une résolution, une opinion, une attitude.

L’entêtement d’un autre côté a une connotation plus négative pour moi. Si je m’entête à faire quelque chose alors je suis têtue! L’image qui accompagne ce concept d’entêtement est celle d’un bouc qui fonce dans un mur. Il fonce et fonce et fonce tête première… et ça n’est pas très positif! Attachement obstiné et irraisonné à une opinion, à un parti pris.

Dans le cas de la phrase qui m’a fait réagir, il est bien question de persévérance. Et quand le but a atteindre est valable, que c’est quelque chose qui est bon pour ma santé, qui est bon pour l’humanité, alors c’est des plus positifs! et ça, j’achète!

Quand je vous dis qu’en entendant ces mots, j’ai réalisé le chemin parcouru, je pensais à plusieurs choses.

À mes débuts sur deux jambes à tenter de me redresser et d’avancer bien sûr mais aussi et surtout, à tous les efforts que j’ai mis à devenir ce que je suis devenue. Bâtir une entreprise qui me permette de rire, de propager la bonne humeur, de diminuer mon propre stress et d’aider les autres à réduire le leur… de rire CHAQUE JOUR!  C’est pas rien!

Des débuts pas trop faciles

 

Je me souviendrai toujours de ma première expérience avec le yoga du rire. Oh que je n’étais pas à l’aise avec l’idée de rire sans raison!  Oh que je me souviens de la pensée qui avait traversé mon esprit ce matin-là alors que je me faisais dire que je devrais rire après avoir dit mon prénom, rire après avoir dit d’où je venais, rire après avoir dit ce que je faisais dans la vie! « Euh…  non! Ça n’est vrrrrrrrrrrrraiment pas drôle tout ça! et pourquoi je rirais si ça n’est pas drôle?! »

Mais j’avais payé mon stage et j’avais DÉCIDÉ de tenter l’expérience à fond. J’avais CHOISI de voir ce qui pourrait se produire et si ça pouvait m’aider.  Dieu merci, j’ai persévéré!! À mon plus grand bonheur!

Encore aujourd’hui, j’entends souvent les gens me dire qu’ils ne pourraient jamais faire ce que je fais. Qu’ils ne réussiraient jamais à rire « de rien » aussi naturellement que je le fais!

Eh bien, je leur dirais Fais-le et fais-le jusqu’à ce que tu le fasses bien! Ne t’arrête pas parce que tu trouves ça trop étrange, trop « champ gauche ». Continue et persévère!  Tu verras que tu finiras par réussir et tu te sentiras MIEUX et plus HEUREUX!

Oui!

Ça ne vous donne pas un petit regain de pep pour continuer ce que vous souhaitez entreprendre ou ce que vous avez commencé? Ne vous découragez pas! Vous marchez sur vos deux pieds maintenant? Alors?!  Vous avez une preuve!

Décidément, l’inspiration nous arrive de partout, au moment où on l’attend le moins!

Je vous fais un grand sourire. Je bascule la tête un peu vers l’arrière et j’éclate de rire joyeusement et librement!

Rire, joie et santé

Votre HAHA Sister, Linda

 

 

 

Changer la chimie de son corps en riant?

Changer la chimie de son corps en riant?  Vous pensez que c’est impossible?

Détrompez-vous!! Toutes nos émotions, le moindre petit ressenti, a un impact sur la composition chimique de notre corps! Ce que vous voyez ici ce sont les effets de l’anxiété, la dépression, l’amour, le bonheur…  Impressionnant n’est-ce pas?

Comment les émotions impactent sur la chimie de notre corps

Changer la chimie de son corps en riant? Tout à fait!

Un état dépressif, la colère,l’anxiété, l’amour, la bonne humeur… observez les tubes qui s’emplissent ou se vident. Ça n’est pas du tout de la science fiction! hahaha! (par contre, la manière dont on peut arriver à faire un petit graphique qui bouge est un mystère pour moi…)

Connaissez-vous vos hormones?

La dopamine d’abord. C’est un neurotransmetteur important qui intervient dans plusieurs systèmes de notre corps. Voyez une vidéo intéressante pour expliquer plus scientifiquement son action.

La sérotonine quant à elle est un messager chimique du système nerveux central impliqué dans plusieurs fonctions physiologiques comme le sommeil, l’agressivité, les comportements alimentaires et sexuels, ainsi que dans la dépression.

L’équilibre sérotonine/dopamine permet entre autre la stabilité de l’humeur.

L’ocytocine est pour sa part souvent qualifiée d’hormone de l’amour! Après un long câlin, son niveau augmente. Elle est associée à l’empathie, la confiance, les relations interpersonnelles.

Aux hormones qui sont illustrées ici, il en manque une de choix: l’endorphine. Les endorphines sont des hormones qui sont sécrétées dans le cerveau lorsque nous faisons fait un effort d’intensité modérée ou vigoureuse (De Matos et coll., 2009). Ces neurotransmetteurs jouent plusieurs rôles importants. En effet, lorsque la concentration d’endorphine augmente, le corps permet à nos émotions et sensations négatives de prendre une pause favorisant ainsi l’apparition de la bonne humeur et la sensation de bien-être. Non seulement la sécrétion de ces hormones contribue au bien-être et aux sensations agréables, mais elle influence également la perception de la douleur et du stress (De Matos et coll., 2009). On dit que cette substance chimique à un effet anxiolytique, c’est-à-dire une substance qui diminue la sensibilité à l’anxiété et au stress. (référence sur http://www.centrecircuit.com/fr/Pour-les-familles/Blogue/Juillet-2017/La-magie-des-endorphines)

Nous savons que rire a un impact sur la sécrétion de toutes ces hormones. Nous savons également que rire permet de diminuer la concentration d’adrénaline et de cortisol (les principales hormones du stress) dans notre corps.

Résultat? Moins de ce qui est associé aux effets du stress – tensions, malaises, maladies. Plus de ce qui rend détendu et heureux!

Alors, qu’en dites-vous?  Croyez-vous comme moi que rire plus, est totalement approprié comme prescription joyeuse?

Vous voulez du renfort pour rire un peu plus – même si vous êtes seul.e?  Il a été prouvé qu’entendre rire nous prédispose à rire.

Je me souviens qu’adolescentes, ma cousine et moi nous avions fait un « jeu ». Une de nos tante avait un magnétophone à ruban et elle nous l’avait prêté pour un petit moment. Alors ma cousine et moi allions à tour de rôle dans la salle de bain et nous nous enregistrions. Moi souvent en chantant et en racontant des histoires. Elle?…  Elle riait!  À ce jour, je me souviens encore de la sensation physique du méga fou-rire qui s’en est suivi! Rire tellement fort de l’entendre rire, de nous voir rire ensemble!  C’était bon!

Alors l’astuce « Bonne humeur » du jour vous donnera une idée pour stimuler votre rire!

Vous le faites?  Oui?  Et dites-moi comment ça vous aura réussi!!

Rire, joie et santé

HAHAMasté

Linda

Rire, le meilleur médicament?

Est-ce que rire serait vraiment le meilleur médicament?
J’ai toujours pensé que c’était un excellent ‘médicament’. Mais le meilleur? Je vous entends d’ici… « Si ELLE ne croit pas que ce soit le meilleur, pourquoi en parle-t-elle autant? » HAHAHA!

Je lisais ce matin un article qui date de 2014 sur le site du Times. Article fort intéressant d’ailleurs et j’ai pensé vous le traduire et le partager ici little maja porn pornskill.

Le voici donc.

Peut-on dire que rire a des bienfaits réels sur la santé?

Ce n’est peut-être pas le meilleur médicament. Mais le rire est bon pour vous et peut même se comparer à une bonne alimentation et à de l’exercice physique pour rester en bonne santé et ne pas être malade.

Cet énoncé est selon le Dr Lee Berk, professeur associé à l’Université de Loma Linda en Californie, qui étudie depuis près de trois décennies les effets d’un bon éclat de rire sur le cerveau et le corps.

Selon M. Berk, votre esprit, votre système hormonal et votre système immunitaire communiquent en permanence de manière à influer sur tout, de votre humeur à votre capacité à combattre les maladies. Prenez le chagrin: «Le chagrin induit des hormones du stress, qui inhibent votre fonction immunitaire, ce qui peut amener à la maladie», dit-il. Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans que de nouvelles recherches relient le stress à un autre mal majeur.

Pourquoi parler du stress?

« Parce que le rire semble provoquer tous les effets opposés du stress », explique Berk. Il dit que le rire empêche la libération d’hormones du stress comme le cortisol. Il déclenche également la production de substances neurochimiques bienfaisantes telles que la dopamine, qui présentent toutes sortes de bienfaits calmants et anti-anxiété. Pensez au rire comme le yin et au stress comme le yang.

En grande partie grâce à ces pouvoirs anti-stress, le rire a été associé à des bienfaits pour la santé, allant de niveaux d’inflammation plus faibles à une amélioration du flux sanguin, explique Berk. Certaines recherches de l’Université Western Kentucky ont également attiré l’attention sur le nombre et l’activité des «cellules tueuses», que votre système immunitaire déploie pour lutter contre les maladies. «Bon nombre de ces choses-là se produisent également lorsque vous dormez bien, mangez bien et faites de l’exercice», explique Berk. Ce qui explique pourquoi il inclut le rire avec des activités plus traditionnelles axées sur un mode de vie sain.

Berk a même démontré que le rire provoquait un changement dans la manière dont de nombreux neurones du cerveau communiquent entre eux. Plus précisément, le rire semble induire des fréquences «gamma», le type d’ondes cérébrales observées chez des personnes qui pratiquent la méditation de manière assidue. Ces ondes gamma améliorent la «synchronisation» de votre activité neuronale, ce qui renforce le souvenir et la mémoire, explique Berk.

Comment ça se passe?

Comment le rire accomplit-il tout cela? Selon Robert Provine, neuro-scientifique de l’Université du Maryland, à Baltimore, auteur de Curious Behavior: Yawning, Laughing, Hiccupping, and Beyond, c’est là que les choses se gâtent.

Provine se qualifie lui-même d’optimiste réservé en ce qui concerne les propriétés du rire qui améliorent la santé. «L’un des défis d’étudier le rire est qu’il y a tant de facteurs qui le déclenchent», explique Provine. «Par exemple, vous êtes 30 fois plus susceptible de rire avec d’autres personnes que lorsque vous êtes seul», dit-il. «Les relations sociales et la camaraderie sont aussi reconnues comme des éléments positifs favorisant la santé. Et ainsi cette composante sociale du rire pourrait jouer un rôle important dans l’attribution et la reconnaissance des bienfaits du rire», ajoute Provine.

Voici pourquoi cela compte: si vous demandez aux gens de rire pour améliorer leur santé, il y a peut-être une grande différence entre rire de rien, sans stimulation, regarder un clip humoristique sur YouTube ou rencontrer des amis qui vous font rire, dit Provine.

« Cela ne signifie pas que les bienfaits ne sont pas réels », ajoute-t-il. « Mais il n’est peut-être pas juste de prêter tous ces « superpouvoirs »  uniquement au fait de se mettre à rire. »

Mais même pour les chercheurs comme Provine qui ne sont pas prêts – du moins pas encore – à faire du rire une panacée universelle, personne ne conteste les grands bienfaits associés à un bon fou rire. Il ne fait que remettre en question la compréhension actuelle de la science avec ces mécanismes de collecte de données.

« Quand on rit, on est dans un espace heureux », dit-il. « C’est toujours une bonne chose. »

Traduit de l’article You Asked :  Does Laughing Have Real Health Benefits?  Par Markham Heid 19 novembre 2014

Oui bon. Et après?

Personnellement, je sais très bien que si j’ai un fou rire alors que je suis avec des amis ou avec des personnes, je me sentirai formidablement reliée à eux et elles du simple fait d’avoir partagé un fou rire ensemble! Je me sentirai bien.

Cependant, si je commence à rire en pratiquant simplement mon rire comme un exercice, je sais aussi que je me sens vraiment bien après quelques minutes. Je me sens plus énergique, apaisée, plus sereine, calme, enjouée et les événements me dérangent moins.

Alors rire, ça n’est peut-être pas le MEILLEUR médicament ou, comme le suggère Robert Provine, ça n’est peut-être pas une panacée universelle. Mais c’est très certainement un FORMIDABLE remède à bien des maux! Que l’on pense à la déprime, au manque d’énergie, l’insomnie, l’anxiété. Ça marche!

Et ça, c’est un fait!

Allez. Je m’y mets pour quelques minutes. Regardez votre montre et faites-le avec moi! C’est parti pour 5 minutes!

Rire, joie et santé

Linda