Rire et larmes

Rire et larmes sont deux pôles opposés au yeux de bien des gens.  L’un est synonyme de bonheur alors que l’autre est synonyme de chagrin.

Je vis intensément les deux cette semaine alors que j’anime des programmes (conférences et ateliers) avec des groupes formidables et où je ris de tout mon coeur, et que j’apprends coup sur coup le décès de deux amis qui me sont très chers…  Je pleure à gros sanglots… et je suis remplie de gratitude pour ces personnes qui ont cru dans la grande valeur du rire et de la sororité (le mot français pour Sisterhood)… Deux personnes que j’ai aimées et qui m’ont aimée.

Pourquoi ce partage? Je le fais non pas pour solliciter votre sympathie, mais plutôt pour vous dire que malgré les larmes, je ressens une joie lumineuse dans mon coeur. Elle n’est pas éclatante mais, elle est bien là. Vivante et « installée ». Je n’en suis pas trop étonnée puisque je crois que c’est la pratique assidue du rire intentionnel qui l’a allumée!

Madan Kataria nous dit de rire malgré tout…  Ouais. Parfois, ce n’est tout simplement pas une option – comme pour moi en ce moment. Vous me diriez de rire et j’aurais bien envie de vous envoyer promener! (ou pire! hahaha)

Mais à force de rire chaque jour, c’est la joie qui s’installe… Malgré tout. Vous voyez la nuance?  Pas les rires. La JOIE. Et ça, c’est bon.

Rire, joie et santé
Votre HAHA Sister, Linda

JOYFIT, rire, cancer, lymphe et joie!

Mon amie Sue Carter Ansari et moi avons développé un concept formidable pour offrir un programme adapté aux survivantes de cancer du sein. Mariant rire intentionnel, mouvements, respirations, alimentation et relaxation, JOYFITtm gagne de plus en plus en popularité. Et pour cause! Il est non seulement efficace pour chasser le stress et la morosité qui s’installent souvent en permanence mais il encourage également de saines habitudes de vie. En fait, JOYFITtm pourrait être utilisé par tous mais il a été développé au départ pour les femmes ayant ce type de maladie.

Savez-vous que le simple fait de rire a un effet merveilleux sur le système lymphatique?

Il s’agit vraiment d’augmenter le flux lymphatique qui produit alors plus de lymphocytes qui tuent les cellules cancéreuses. Le système lymphatique est un réseau maillé de vaisseaux très fins, séparés des vaisseaux sanguins, mais entrelacés avec le système veineux.  Ce réseau est situé sous la peau et au-dessus des muscles et il ramène le liquide lymphatique “nettoyé” vers le système vasculaire de l’un ou l’autre côté du cou.

Contrairement au système cardiaque pour lequel le coeur agit comme une pompe  qui fait circuler le sang à toutes le parties du corps en un circuit continu, le système lymphatique est un système simple – sans pompe. Le liquide lymphatique se déplace par inertie (très lentement, environ 3 battements / minute) de manière semi-circulaire. C’est un processus de nettoyage très efficace qui constitue l’épine dorsale du système immunitaire, car il collecte les déchets de tout le corps et nettoie ce liquide avant de le remettre en circulation dans le sang au niveau du cou. Les ganglions lymphatiques sont des groupes de « stations de nettoyage » dispersées le long des voies lymphatiques, principalement sous les aisselles, le cou, la poitrine, l’abdomen et dans l’aine. Les ganglions lymphatiques se spécialisent dans la production de globules blancs (lymphocytes) pour nettoyer le liquide, d’anticorps pour se défendre contre les futurs prédateurs et de macrophages pour éliminer toutes sortes de déchets indésirables.

Bien qu’il n’ait pas de pompe pour assurer le movement du liquide, le système lymphatique peut être activé manuellement. La seule manière d’augmenter le débit est de respirer profondément (vous voyez pourquoi rire peut aider ici?) et de bouger les muscles, ce qui augmente également le flux lymphatique puisque les vaisseaux lymphatiques reposent sur les muscles. La lymphe ne peut pas se déplacer toute seule – nous devons l’aider à se déplacer plus rapidement – donc plus de lymphocytes peuvent être produits car plus de lymphe peut passer à travers les ganglions lymphatiques où les lymphocytes sont produits. Ces lymphocytes attaquent et tuent les cellules cancéreuses! Nous devons donc bouger, rire et respirer.

Quoi de mieux que le rire pour engager le diaphragme – qui engage alors le système nerveux parasympathique envoyant le signal à TOUS les systèmes du corps de se détendre, produisant ainsi des hormones « de bien-être » (endorphines) qui envoient à leur tour le signal aux hormones de stress de se calmer. Et une fois que ce signal est reçu, la pression artérielle diminue, la fréquence cardiaque ralentit et une sensation générale de «bonheur dans le moment present » remplace l’anxiété et le stress – le parfait «effet domino»!

Je travaille avec des patientes atteintes de cancer depuis de nombreuses années maintenant et le programme JOYFIT qui utilise le yoga du rire a un effet extrêmement positif sur leur santé ainsi que sur leur état d’esprit. Essayez-le! Le rire est vraiment un SUPER médicament sans effets secondaires indésirables! JoyfitProject

Rire, joie et santé

Linda

 

Mon roadtrip à Zion, Illinois

Wooooooooohooo! C’est ce que je me disais en partant de la maison le 5 octobre dernier alors que je prenais la route vers Zion, Illinois – à environ 90 minutes au nord de Chicago – où j’offrais un atelier corporatif pendant la conférence américaine de yoga du rire.
Pour diverses raisons, prendre l’avion ne s’avérait pas une option pour moi cette fois-ci. Alors que je parlais de ça avec une amie, je regardais distraitement les distances sur Google Maps et tout à coup, je me suis mise à penser que 13 heures de route, ça n’était pas SI LONG que ça! Pour moi qui suis dans la voiture fréquemment pour me rendre vers les groupes avec lesquels je travaille (offrir des conférences, des formations, des ateliers et des retraites ça se fait rarement à mes bureaux mais plutôt chez les clients), ça semblait soudain presque « juste à côté de moi »!

C’est donc avec tout mon matériel dans le coffre de la voiture, des provisions de collations et de repas légers dans la glacière (également dans le coffre), ma carte routière bien en vue, une série de livres audio, de la musique entraînante dans mon iPod et de quoi m’hydrater que j’ai pris la route allègrement à 7h15 du matin. Premier arrêt, Ottawa pour y prendre 3 jeunes femmes qui co-voituraient avec moi jusqu’à Toronto. Quelles belles personnes j’ai eu la chance de découvrir! Grâce à elles et à nos échanges, j’ai pu ajouter quelques titres à la liste de « films drôles à regarder en cas de besoin » mais aussi, j’ai pu rire aux éclats et surtout faire presque 5 heures de route s’en trop m’en rendre compte tellement la compagnie et les discussions étaient intéressantes!

Deuxième arrêt, Toronto. Puis direction USA via Sarnia.

Je pense sincèrement que les douaniers n’ont pas souvent à interroger des personnes aussi de bonne humeur que je l’étais cette journée-là! Il faisait beau soleil, je venais de m’émerveiller devant les innombrables éoliennes entre London et Sarnia (sérieusement! À perte de vue ces géants se dressaient devant ma vue!) et je planais! J’ai même réussi à faire rire le jeune homme qui me questionnait sur ma destination finale et la raison de mon voyage!
Ma préoccupation une fois aux USA était de trouver un endroit INTÉRESSANT où passer la nuit. Pas trop loin de Chicago où je rencontrais un ami le lendemain pour bruncher mais pas non plus trop près car plus je roulais dans le Michigan, plus je constatais que cet état est sans doute le paradis des chasseurs de chevreuils… j’en ai vu au moins 10 près de la route, les pattes en l’air, morts d’une collision avec des véhicules! Et j’ai établi mon choix pour dormir à… KALAMAZOO! Cool nom n’est-ce pas?! J’ai choisi l’endroit où j’allais dormir en fonction du nom de la ville! Pas mal plus intéressant de rire « J’ai passé la nuit dans un hôtel à Kalamazoo » plutôt que « j’ai dormi à Flint » vous ne trouvez pas? HAHAHA!

Je me suis rendue à Chicago sans problème, j’ai trouvé le restaurant où je rencontrais mon ami – j’ai même trouvé un stationnement juste devant l’établissement EN PLEIN CENTRE-VILLE alors que tout le monde me disais que je n’allais pas pouvoir garer ma voiture dans ce secteur! J’ai eu le temps de me dégourdir les jambes avant notre rendez-vous puis je suis repartie en direction du « resort » où avait lieu la conférence.

Quel weekend les amis! Ça m’a fait le plus grand bien! Je vous reparlerai des exposés du Dr Michael Miller, cardiologue et professeur à L’Université du Michigan mais aussi auteur du livre Heal your Heart (que je recommande à tous!!!) et de celui de Dr Sarah Mulukutla, neurologue qui nous a parlé de neuroplasticité.

Le dimanche après-midi, je devais reprendre la route vers Gatineau où m’attendait un gros paquet de travail clérical et des clients en attente.

Mais, vous vous en douterez, je n’avais ni le courage, ni l’énergie de me rendre très loin. D’autant plus que je voulais faire un saut dans le magasin Trader Joe’s de Grand Rapids qui était en quelque sorte « sur mon chemin »! J’ai donc choisi un endroit avec un nom intéressant pour m’y reposer le dimanche soir: Paw Paw! Vous avez bien lu! Une ville du Michigan porte ce nom! Paw Paw! Je ne peux pas dire que j’ai aussi bien dormi qu’à Kalamazoo mais j’y ai autant ri! Avec la dame de la réception à mon arrivée (qui n’en revenait pas que je fasse toute cette route toute seule!) , avec les deux préposées à l’accueil le lendemain matin à qui j’ai dit que je m’étais « sentie chez-moi à entendre le voisin de ma chambre ronfler toute la nuit » et qui ont éclaté de rire, avec les 3 femmes qui prenaient leur petit-déjeuner et qui se sont elles aussi mises à rire en entendant mon commentaire, avec les deux femmes du Trader Joe’s qui m’ont consolée de devoir repartir bredouille de mes deux produits préférés (d’ailleurs je remercie Fran pour le super sac de noix qu’elle m’a gentiment offert en cadeau). Jusqu’au douanier qui m’a accueillie avec un grand sourire (OUI!!! C’EST POSSIBLE!) en me demandant si j’avais quelque chose à déclarer – cigarettes ou alcool… à quoi j’ai répondu en riant « Grand Dieu, je ne fume pas et ce que j’ai de plus proche à l’alcool est cette bouteille vide de kombucha qui était très fort!!

Toutes les personnes sur ma route m’ont accueillie avec le sourire et toutes se sont permis de rire avec moi! Jusqu’à Kingston où je me suis finalement arrêtée pour m’étirer et prendre un breuvage chaud avant de reprendre la route. Je devais avoir l’air un peu fatiguée car le jeune homme au comptoir me dit doucement « Vous avez l’air fatiguée… longue journée? Vous allez loin encore? » Vous savez ce que j’ai répondu? « Ce n’est pas où je vais qui est drôle, c’est d »où je viens! HAHAHA! » Je pense que je l’ai impressionné lui aussi!

Ce que je retiens de cette belle aventure:
* Préparez-vous à vivre des choses agréables et elles arrivent!
* De l’eau, de l’eau pétillante, du café, des collations et des repas légers qui peuvent se prendre en conduisant ou en regardant le paysage, c’est bien pratique!
* Trouver un endroit pour dormir avec un nom rigolo, c’est un excellent critère car ça rend une histoire plus chouette à raconter!
* De la bonne musique pour se réveiller et chanter (et danser dans la voiture!), c’est essentiel.
* Si le GPS de téléphone refuse de donner les bonnes directions, les cartes routières de papier sont vachement parfaites pour ça!
* Il se trouvera toujours des personnes gentilles et souriantes sur votre route si vous demandez d’en croiser.
* Pour certains, c’est de la folie que d’envisager un trajet pareil. Pour d’autres – dont je suis – c’est une aventure qui fait sourire!

Vous vivez des expériences semblables vous aussi? Dites-moi…

Rire, joie et santé
Linda

p.s. J’ai même rebroussé chemin pour prendre cette photo!  Vous en voyez beaucoup des noms de rue comme Gangster Rd?! hahaha!

Des suites de mon défi de rire 5/30 en septembre…

J’avais reçu tellement de messages de personnes qui m’ont suivie dans mon défi de rire 5 minutes par jour à midi pendant les 31 jours du mois de mars dernier que j’ai décidé de reprendre un autre défi en septembre!  Juste à temps pour la rentrée, la reprise de bien des activités, la fin de l’été et des vacances…  Bouhouhou!

Pourquoi rire 5 minutes? parce que c’est le gros minimum pour sentir les effets positifs du rire.

Pourquoi rire pendant 30 jours?  Parce qu’il semble qu’il faudrait 21 jours pour créer une nouvelle habitude dans sa vie… et que les journées suivantes permettent de bien l’installer!  Ce faisant, non seulement nous avons mis une nouvelle façon de faire dans notre journée mais ensuite, nous sentons que c’est devenu un besoin essentiel!

Comment ça se passe? Je m’installe devant ma caméra sur Facebook en direct, chaque matin à 9h (heure de l’Est – Canada) et je partage quelques minutes avant de commencer à rire intentionnellement pendant 5 minutes. Vous me croirez si vous le voulez mais ma première constatation est qu’il m’est parfois difficile de commencer à rire « de rien » mais qu’il m’est tout autant difficile de m’arrêter une fois le temps écoulé!  Pour vrai!  Et parce que c’est en direct, plusieurs personnes m’accompagnent et rient « avec moi » de l’endroit d’où elles se trouvent – tantôt à la maison, tantôt au bureau – et me signifient qu’elles rient en cliquant sur les icônes de rire.

Vous aimeriez lire quelques commentaires? « Je n’en reviens pas à quel point t’entendre rire m’aide à déclencher le mien et une fois partie, je ris aux larmes jusqu’à mal au ventre! »  « C’est ma « bonne nouvelle’ du matin!  Chaque jour je m’installe avec toi pour rire un bon coup!  Rien de mieux pour me sentir heureux! »  « Je me demandais comment tu faisais pour rire comme ça… je vois que tu t’entraînes!  c’est inspirant!  Je m’y mets avec toi!  Merci! »  « Je ne croyais pas qu’on pouvait rire autant… de rien!  je le vois maintenant que je le fais avec toi! »   « Je pensais que 5 minutes ça allait être long!  Finalement c’est même court! Et je n’en reviens pas comment je me sens MIEUX après! »

Ça vous tente de venir nous rejoindre?  J’ai créé un groupe « Défi RIRE 5/30 Laughter Challenge » et c’est bilingue!

Pas sur Facebook mais vous aimeriez relever un défi avec moi?  J’ai mis toutes les vidéos du mois de mars sur la chaîne de l’École sur YouTube!

Faites-le et dites-moi ce qui se passera pour vous…  ça prend quelques jours!

Rire, joie et santé

Linda

Mi-mois… mi-parcours de mon défi RIRE

Eh bien.

J’avoue que ce défi, il me fait VRAIMENT beaucoup de bien!  Je suis comme tout le monde et je n’ai pas toujours envie de rire. Même que je dirais que le fait de me discipliner pour pratiquer mon rire intentionnel en solitaire « devant témoin », ça contribue à me permettre de ne pas rester coincée dans le sérieux de certains moments de mes journées! J’ai même éclaté de rire en lisant un mot qui, autrement et « normalement », ne m’aurait pas du tout amusée!  C’était un peu comme si je me sentais dégagée de la situation.

Et c’est exactement ce que la pratique du rire intentionnel nous permet: ne pas être prisonnier de la situation mais de la regarder tout simplement avec une perspective différente.

Si moi j’y arrive, vous aussi vous pouvez le faire!

Bon, je sais. Vous me direz que je ris facilement…  et c’est de plus en plus vrai. Mais j’ai les mêmes états d’âme que vous. J’ai des baisses de moral, des colères, des frustrations, des chagrins, des impatiences… Eh oui!  Comme tout le monde!  H U M A I N E!  C’est ce que je suis!

Personne ne s’attend à ce qu’une personne soit toujours et en tout temps heureuse et de bonne humeur. Les émotions nous signalent qu’il se passe quelque chose. Rien à redire là dessus car elles sont là pour nous dire quelque chose. De modifier un comportement. De nous occuper d’une blessure. De prendre soin de nous.

Alors les émotions, je les ai comme toute personne vivant cette expérience humaine que nous partageons.

Cependant, je CHOISIS plus souvent de respirer et de prendre un brin de recul.  Pour mon plus grand bonheur!

Essayez! Vous m’en donnerez des nouvelles!

Rire, joie et santé

Linda

P.S. si vous n’avez pas pu commencer avec moi sur FB, allez sur la chaîne YouTube de l’École et faites le défi du mois de mars 2017. J’ai même créé une playlist pour vous!

Un Défi RIRE 5/30 en septembre

J’ai reçu tellement de messages de personnes qui m’ont suivie dans mon défi de rire 5 minutes par jour à midi pendant les 31 jours du mois de mars dernier que j’ai décidé de reprendre un autre défi en septembre!  Juste à temps pour la rentrée, la reprise de bien des activités, la fin de l’été et des vacances…  Bouhouhou!

Pourquoi rire 5 minutes? parce que c’est le gros minimum pour sentir les effets positifs du rire.

Pourquoi rire pendant 30 jours?  Parce qu’il semble qu’il faudrait 21 jours pour créer une nouvelle habitude dans sa vie… et que les journées suivantes permettent de bien l’installer!  Ce faisant, non seulement nous avons mis une nouvelle façon de faire dans notre journée mais ensuite, nous sentons que c’est devenu un besoin essentiel!

Comment ça se passe? Je m’installe devant ma caméra sur Facebook en direct, chaque matin à 9h (heure de l’Est – Canada) et je partage quelques minutes avant de commencer à rire intentionnellement pendant 5 minutes. Vous me croirez si vous le voulez mais ma première constatation est qu’il m’est parfois difficile de commencer à rire « de rien » mais qu’il m’est tout autant difficile de m’arrêter une fois le temps écoulé!  Pour vrai!  Et parce que c’est en direct, plusieurs personnes m’accompagnent et rient « avec moi » de l’endroit d’où elles se trouvent – tantôt à la maison, tantôt au bureau – et me signifient qu’elles rient en cliquant sur les icônes de rire.

Vous aimeriez lire quelques commentaires? « Je n’en reviens pas à quel point t’entendre rire m’aide à déclencher le mien et une fois partie, je ris aux larmes jusqu’à mal au ventre! »  « C’est ma « bonne nouvelle’ du matin!  Chaque jour je m’installe avec toi pour rire un bon coup!  Rien de mieux pour me sentir heureux! »  « Je me demandais comment tu faisais pour rire comme ça… je vois que tu t’entraînes!  c’est inspirant!  Je m’y mets avec toi!  Merci! »  « Je ne croyais pas qu’on pouvait rire autant… de rien!  je le vois maintenant que je le fais avec toi! »   « Je pensais que 5 minutes ça allait être long!  Finalement c’est même court! Et je n’en reviens pas comment je me sens MIEUX après! »

Ça vous tente de venir nous rejoindre?  J’ai créé un groupe « Défi RIRE 5/30 Laughter Challenge » et c’est bilingue!

Pas sur Facebook mais vous aimeriez relever un défi avec moi?  J’ai mis toutes les vidéos du mois de mars sur la chaîne de l’École sur YouTube!

Faites-le et dites-moi ce qui se passera pour vous…  ça prend quelques jours!

Rire, joie et santé

Linda

Faire plaisir fait plaisir!

HAHAHA!  Vous auriez dû me voir il y a quelques instants.

Le concours prenait fin ce matin et je n’avais pas eu le temps de faire le tirage parmi les participants qui avaient pris le temps de répondre aux quelques questions du sondage que j’envoyais il y a quelques jours aux abonnés de l’infolettre de l’École.

J’ai donc noté avec soin des numéros correspondant au nombre de réponses reçues et je les ai placés sur mon bureau pour procéder au tirage « à l’aveugle ». Pas des noms ni des courriels mais bien des numéros. Le 15 est sorti!

Je me suis dépêchée d’envoyer un mot à la personne qui venait de gagner pour lui annoncer la nouvelle. Je pense que j’étais plus excitée qu’elle! Pas du prix lui-même mais bien d’avoir gagné!

D’où le titre de ce billet: Faire plaisir fait plaisir! Je savais que j’allais faire une heureuse et ça me faisait vraiment plaisir de savoir que j’allais lui faire plaisir!

Avez-vous remarqué que bien souvent, lorsqu’on part en vacances ou que nous prenons la route pour faire une surprise à des personnes qui nous sont chères, tout au long du trajet vers la destination, nous « frétillons » à l’idée du plaisir que nous aurons, au plaisir que les personnes auront de nous voir… L’IDÉE du plaisir anticipé est aussi excitante que le plaisir lui-même (même plus parfois!).

Dans ce cas-ci, je savais que la personne allait être surprise et contente d’avoir gagné le prix. Et juste de penser qu’elle allait être heureuse me rendait moi aussi heureuse!

Alors… Puisque le plaisir partagé fait également plaisir, je vous propose de tenter une expérience ce mois-ci. Pendant le reste du mois de juillet, chaque jour, pensez à quelque chose qui ferait plaisir à une personne de votre entourage. Ça peut être un appel, une visite surprise, un morceau de chocolat, cueillir une fleur (où c’est permis de le faire bien sûr!), un café au lit…  Soyez créatif et pensez à ce que l’autre personne aimerait puis FAITES-LE!

Dites-moi ce que vous aurez fait et les résultats de vos petits plaisirs autour de vous!

Je vous le promets, faire plaisir fait plaisir!!!

Et c’est un fait!

Rire, joie et santé

Votre HAHA Sister, Linda

Ma HAPPY Playlist

À la demande générale, je partage avec vous une partie de ma sélection personnelle de chansons « BONNE HUMEUR / ÉNERGIE POSITIVE » et j’espère que ça vous donnera envie de sourire, de chanter (même si vous chantez faux!) et de danser.

J’ai remarqué que certaines mélodies avaient un très grand impact sur mon état d’esprit. Quand ça va moins, d’écouter quelque chose de dynamisant me fait du bien. Vous ne le savez peut-être pas, mais je passe de très longues heures en voiture chaque année. Quand je commence à me sentir fatiguée ou que la circulation devient stressante, je choisis tout de suite de mettre de la musique pour me réveiller… ou pour me calmer!

Voici quelques titres qui font partie de mes meilleures chansons-sourire!

Tout en haut de ma liste, il y a Miriam Makeba avec Pata Pata
Zucchero Guantanamera
Bedouin Soundclash Walls fall down
Swing Republic Peas and rice (feat Csaki Universal Studios)
Talking Heads This must be the place
Zucchero Baila Sexy
Earth, Wind and Fire September
Pharrell Williams Happy
Asa Broda Ole
Jane Birkin La Gadoue
Real in Rio Thème
Fleetwood Mac Don’t stop thinking about tomorrow La SUPER LIVE!
Grand Corps Malade & John Mamann 5 heures du mat
Bourvil Salade de Fruits
Happy 70 birthday Bob!
Bobby McFerrin Don’t worry, be happy
The Bee Gees Stayin’ Alive
Gaetano Veloso Mi Cocodrilo Verde
Joe Dassin Le petit pain au chocolat
Mark Ronson Uptown Funk
Paul Simon You Can Call me Al
Greg Street Good Day
Bossacucanova Bom Dia Rio
Fleetwood Mac Dreams
Chaka Demus & Pliers Twist and Shout
Angelique Kidjo Bomba
Champion Life is Good
Justin Timberlake Can’t Stop That Feeling
Moussu T Il fait Beau
Traveling Wilburies End of the Line
Mary Poppins I Love To Laugh!
Electric Light Orchestra Don’t bring me down
Damien Robitaille Plein d’amour
Louis Armstrong What a Wonderful World
Kiri le Clown Générique (celle-là c’est pour vous faire sourire!)
Caravan Palace Je m’amuse
Richard Desjardins Quand j’aime une fois j’aime pour toujours
et les classiques de plusieurs
La Compagnie Créole Ça fait rire les oiseaux C’est bon pour le moral
Nana Mouskouri Soleil Soleil
Nat King Cole A bicycle built for 2
Doris Day Que sera sera
Le livre de la jungle Il en faut peu pour être heureux

Ce n’est pas ma liste complète… et en plus, elle continue de se bonifier au fil du temps.

Je vous donne une super mission et si vous l’acceptez, vous vous sentirez peut-être plus joyeux

Faites votre liste vous aussi! Et partagez vos titres avec nous!
Mais surtout, DANSEZ! CHANTEZ! Ça fait du bien… et ça, c’est un fait!

Rire, joie et santé
Linda

La Journée mondiale du rire, c’est ce dimanche!

J’organise habituellement une grande activité publique  où tous sont invités à se joindre à moi pour souligner la Journée mondiale du rire en riant ensemble pendant une heure.

Mais cette année, puisque la Journée mondiale du rire coincide avec la formation de professeur de yoga du rire que j’offre présentement à Canmore en Alberta, je rirai avec un groupe dans nos majestueuses montagnes Rocheuses!  Je sais… c’est dur d’enseigner dans des endroits aussi magnifiques mais, que voulez-vous! Faut le faire!

Je discutais des effets sociaux et spirituels du rire avec quelqu’un il y a quelques jours et je me suis retrouvée à imaginer une situation pour démontrer mon propos.

J’expliquais à la personne que, lorsque deux personnes rient ensemble en se regardant dans les yeux, il ne reste aucune place pour la colère, la dispute ou la peur. J’ai fermé les yeux quelques secondes et je me suis imaginée en train de rire avec un terroriste (ou du moins, la représentation que je m’en fais). Nous nous regardions dans les yeux et étions en train de rire aux éclats, ensemble, de bon coeur…  Et rire encore. Jusqu’à ce que nous ayons les yeux mouillés, les jambes un peu molles, les joues roses…

Et ce que j’ai observé alors m’a vraiment étonnée.

Si je ressentais de la crainte, du ressentiment ou de la colère envers cette personne AVANT, il ne restait aucune trace de tout ça APRÈS que nous ayons rigolé ensemble dans mon esprit!  Toute trace de barrière entre nous avait disparu pour faire place à un sentiment de proximité, de complicité et d’affection.

Bon, vous allez me dire qu’il peut être bien plus facile de faire semblant de rire avec notre « ennemi » que de le faire en vrai. Peut-être. Mais ce que j’ai senti c’est qu’en nous imaginant rire ensemble, la chose s’était vraiment passée dans l’invisible!!! Et que MON ressenti à moi avait changé. Je n’envoyais plus les mêmes pensées agressives vers cette personne… Ce que j’envoyais c’était maintenant quelque chose qui ressemblait à « Ah merci! Je suis heureuse d’avoir vécu ça avec toi… C’était bon de rire ensemble n’est-ce pas? »

Alors cette année, je vous propose un petit défi RÉALISABLE à l’occasion de la Journée mondiale du rire : celui d’imaginer que vous êtes en train de rire aux éclats avec des personnes qui auraient peut-être besoin de rire plus et de décolérer… Peu importe que vous voyez les résultats, vous l’aurez fait AVEC eux.

L’intention de la JMR est la paix mondiale par le rire. Faites votre part vous aussi!

Moi je serai dans un parc public, quelque part dans les Rocheuses, et j’enverrai mon intention de rire vers les pays où ça barde vraiment beaucoup. Pas juste vers les pays, mais aussi et surtout vers des individus. Je me verrai en train de partager un éclat de rire avec eux et elles. Pour envoyer des vibrations de complicité, de fraternité et d’amour. Parce que même si on ne les voit pas avec nos yeux, nos coeurs les ressentent.

… le battement d’ailes du papillon…  Nous pouvons changer le monde, un rire à la fois!

Faites le RIRE DU COEUR à 13 h dimanche le 7 mai prochain. Ouvrez les bras, levez la tête vers le ciel et faites jaillir le rire de votre coeur pour entourer la planète de cette belle énergie.

Rire, joie et santé

Linda

Je ne veux pas passer le reste de ma vie de mauvaise humeur!

Le jour où je me suis fait cette réflexion, j’ai décidé de ne plus laisser la colère et l’impatience prendre le dessus dans ma vie. Oh que non! Je ne voulais pas vivre le reste de ma vie « avec la baboune »*!

Bien sûr, je ne peux pas éviter toutes les situations délicates et imparfaites** qui se présentent dans ma vie mais, je peux décider du temps qu’elles m’affecteront.

Je ne suis pas très habile pour passer rapidement « du coeur à la tête ». De l’émotion à la rationalisation. Le chemin est parfois long et parfois court. Je n’ai définitivement pas beaucoup de talent et certainement pas le désir de rationaliser trop rapidement. Par contre, je constate maintenant que je réussis de mieux en mieux à ne pas rester dans un état de mauvaise humeur pendant trop longtemps. Certes, les choses m’affectent encore, mais moins longtemps, et plus du tout jusqu’à tourner à l’obsession! Alors qu’autrefois je pouvais « ruminer » une idée ou un problème pendant des jours (Comprenez-moi bien. Je ne ruminais pas continuellement mais la pensée reprenait trop souvent la place dans mon esprit!), aujourd’hui j’y pense mais je ne suis pas prisonnière du problème. Il me touche sans m’obséder!

Je me demandais récemment comment il se faisait que j’avais changé sur ce point.

Vous savez ce que j’ai trouvé?  Je ris plus souvent de toutes sortes de contrariétés en faisant mes exercices de yoga du rire!  Le rire de la dispute, le rire de la carte VISA, le rire des pleurs, le rire de la corvée, le rire du dégât d’eau… autant d’occasions de rire de quelque chose qui n’est pas drôle de prime abord! Bien que ce ne soit pas drôle, je conditionne mon corps à en rire.

Croyez-vous que les problèmes ont moins d’emprise sur nous lorsque nous nous entraînons à en rire?

Eh bien, j’affirme maintenant que oui!  J’en ai la preuve!

Alors, si vous non plus ne souhaitez pas passer le reste de votre vie de mauvaise humeur, je vous encourage à mettre en pratique quelque chose de fort efficace: riez plus souvent!

Si vous doutez pouvoir réussir par vous même, plusieurs outils existent et sont là pour vous aider.

Demandez-moi quels sont les meilleurs!

En attendant, pratiquez le sourire intentionnel, un peu comme Mona Lisa si vous le voulez. Et ne laissez plus la mauvaise humeur gâcher votre vie trop longtemps.

Rire, joie et santé

Linda

 

*: faire la baboune signifie bouder

**: aimez-vous l’expression que j’ai choisi pour parler de ce qui a le potentiel de me mettre en colère ou de me frustrer?!